top of page

Bien débuter le Zéro Déchet

Dernière mise à jour : 12 oct. 2023


 

VOUS CHERCHEZ DES INFORMATIONS SUR LE

ZÉRO DÉCHET ? MIEUX, DES MOTIVATIONS POUR VOUS METTRE AU ZÉRO DÉCHET ?





 

Vous savez certainement qu'une famille de quatre personnes produit l'équivalent du poids d'un éléphant en déchet annuellement. A l'échelle de la France, cela correspond au poids de 275 000 baleines bleues... ou encore, que toutes les secondes, 640 000 kg de déchets sont rejetés à la mer, soit un camion poubelles toutes les minutes...

Vous le savez... et vous voulez réagir et surtout agir ! Vous avez envie de vous lancer dans l'aventure du zéro déchet, de devenir un vrai consom'acteur à la maison, au travail, en vacances.

Il est possible que votre entourage vous dise que vous succombez à une mode, répondez-leur alors que vous ne faites que répondre à une urgence mondiale. L'essentiel c'est de faire de son mieux, comme le petit colibri, face à l'incendie qui fait sa part, même si elle paraît minime. Pierre Rahbi a emprunté le nom de cette légende pour créer un mouvement et mettre en avant les petites actions individuelles face à cette grande cause : chaque petit pas compte, soyez en fier(e) et parlez-en autour de vous.


 

La petite histoire du Zéro Déchet

 

L'écologie existe depuis de nombreuses années, mais c'est seulement en 2008 qu'apparaît le mouvement Zéro Déchet aux Etats-Unis. C'est une femme, Béa Johnson, qui en est l'initiatrice. L'idée lui vient lorsqu'elle est tenue de passer d'une immense maison à un logement plus modeste. Elle entrepose ses meubles et autres objets en garde-meubles et puis elle s'aperçoit que finalement ce superflu ne lui a pas manqué alors elle décide de s'en séparer et de s'écarter par la même occasion du système hyper consumériste américain.

Ce mode de vie minimaliste devient sa philosophie de vie et le zéro déchet son cheval de bataille jusqu'à atteindre un bocal de déchets par an pour une famille de quatre personnes... Personnellement, j’en suis encore très loin même après plusieurs années de pratique… Pas de panique !

Béa Johnson décide de rendre publique sa fameuse méthode des 5 R . Son livre (lien) est un succès mondial. Ce mouvement se développe dans de nombreux pays et des maisons du Zéro déchet ouvrent un peu partout dans le monde.


 

La définition du zéro déchet

 

Le zéro déchet comprend, dans l’idéal, le zéro emballage, le zéro polluant, le zéro empreinte carbone (la consommation en eau, carburant... et le transport pour fabriquer les marchandises) et le zéro empreinte écologique (les ressources nécessaires à la production des services et objets que nous consommons)… Vaste programme… Par où commencer ? Comment s’y prendre ?


 

La méthode Zéro Déchet

 

Heureusement, Béa Johnson, madame ZD, a inventé une méthode simple, pratique et efficace pour réduire ses déchets : la méthode des 5R.

"Le meilleur déchet est celui qui n'existe pas". (Béa Johnson) recycler n'est pas la solution et en plus, le recyclage pollue !

R comme REFUSER : le plus difficile au début… le meilleur déchet est évidemment celui qu’on ne produit pas ou qu’on n’accepte pas : le sac à pain, les prospectus, les échantillons…


R comme RÉDUIRE : avant d’acheter, demandez- vous si vous avez vraiment besoin de cet objet, s’il n’est pas superflu voire complétement inutile… Pensez au prêt de matériel, jeux, livres…


R comme RÉUTILISER : Essayez de faire durer ses objets en les réparant, en achetant de l’occasion, en donnant au lieu, en détournant un objet, en upcyclant un autre, en accomodant les restes alimentaires ou en cuisinant les épluchures !


R comme RENDRE À LA TERRE : Rot en anglais et composter en français, c’est utiliser ses déchets organiques pour faire de l’engrais et faire pousser de beaux fruits et légumes.


R comme RECYCLER : c’est le dernier ressort car recycler consomme beaucoup d’énergie et peut être très polluant pour l’environnement voire pour nous, humains.

Affichez vite ces 5 R sur votre réfrigérateur et dans un coin de votre cerveau et en avant le ZD !


 

Ma petite histoire ou comment je suis tombée dans le Zéro Déchet

 

Normande, je suis issue d’un milieu modeste où il fallait faire attention aux dépenses, au gâchis alors autant vous dire que j’ai été baignée dans le seconde-main, la récup, le bricolage, le fait-maison… Mon père entretenait avec passion un immense jardin. Nous en avons passé des heures, non sans râler, à cueillir, à écosser, à éplucher et à mettre en conserve pour l’hiver. Nous avions aussi des poules qui finissaient nos restes… J’adorais ramasser des mûres, des noisettes, des noix, à la saison… et puis, j’ai quitté la campagne pour vivre en ville, longtemps, trop longtemps… j’ai oublié ces plaisirs simples…


Il y a deux ans, ma ville a proposé un défi zéro déchet, j’y ai participé. J’ai redécouvert des choses simples pour réduire nos déchets. Je me suis beaucoup documentée. J’ai commencé à faire mes propres produits cosmétiques et ménagers… J’ai fabriqué mes propres créations textiles zéro déchet.


À 50 ans, je suis encore une écolo imparfaite mais j’avance… pas à pas, comme le petit colibri dans la célèbre légende amérindienne.

J’essaie de convaincre mes proches et mon entourage du bienfait de mes gestes et de les embarquer dans l’aventure avec moi… Ce n’est pas toujours facile !

Pour partager mon expérience et vous faire gagner du temps, j’ai écrit un guide Zéro Déchet, très pratique que vous trouverez dans toutes les librairies. J’organise des ateliers DIY zéro déchet, je propose des accompagnements et mes créations sur mon site. J'anime un compte Instagram, une page Facebook et j’enregistre des podcasts sur la thématique pour sensibiliser le plus grand nombre au sujet mais surtout essayer de démystifier le zéro déchet qui peut faire peur. J’espère que je saurai vous toucher par ma passion et mon enthousiasme à vouloir faire bouger les choses et que je vous donnerai envie d’en apprendre plus voire de vous lancer !


 

Le Zéro Déchet : fausses idées mais vrais atouts

 

Le zéro déchet, c'est chronophage :

Le homemade prend du temps en effet, mais ce n'est que du bon temps, en général. Et puis, il faut savoir s'organiser en faisant du Batch-cooking par exemple, c'est à dire en préparant des choses à l'avance le weekend pour ne plus avoir qu'à les assembler le jour J. On n'est pas obligé(e) de tout faire, il y a beaucoup de vrac pour l'hygiène et les produits ménagers, c'est très pratique.


Le zéro déchet, c'est compliqué :


Le zéro déchet va, au contraire, alléger vos courses, vos placards, votre porte-monnaie et même, au final votre vie. Il est certain qu'au début, il faut remettre en cause ses habitudes et cela n'est pas si simple lorsqu'elles sont bien ancrées ! Et puis, en général, le zéro déchet propose des solutions simples avec un seul ingrédient par exemple pour la beauté et l'hygiène.


Le zéro déchet, c'est coûteux :


En effet, si vous achetez les mêmes produits en bio... Mais, le zéro déchet encourage à acheter es mêmes produits en bio... Mais, le zéro déchet encourage à acheter des produits non transformés, simples donc peu coûteux. Et puis, le but est de réutiliser, de réparer, d'acheter d'occasion pour, à terme, moins consommer.


 

Bien saisir les nombreux atouts du zéro déchet

 

Préserver l'environnement :


Pour moins polluer les océans, les rivières, les nappes phréatiques.

Pour limiter la destruction massive et déraisonnée des forêts.

Pour limiter la pollution des transports de personnes et de marchandises en achetant moins, mieux et local.

Pour conserver la biodiversité et arrêter de mettre en danger de nombreuses espèces animales.


Préserver votre santé et celle de vos proches :


Pour éviter tous les additifs, conservateurs et autres colorants, émulsifiants et gélifiants mauvais pour notre santé.

Pour éviter tous les composants toxiques voire cancérigènes et autres perturbateurs endocriniens des produits cosmétiques et ménagers.

Pour échapper aux emballages en plastique nocifs pour notre santé.


Améliorer votre bien-être :


On peut se mettre au ZD sans tomber dans le militatisme, ni devenir adepte du minimalisme… En général, passer au ZD correspond à un retour à l’essentiel pour les plus âgés ou à une recherche de sens pour les plus jeunes. C’est une vraie philosophie de vie !


Faire des économies :


Le seconde-main, le recyclé, le reconditionné, l’upcyclé, le fait-maison (nourriture, cosmétiques, produits ménagers) sont évidemment plus économiques que le neuf et le tout-prêt-fait. À ce propos, un néologisme a été inventé : les écolonomies, contraction de « écologie » et de » économies ».


Quand on passe au Zéro Déchet, on gagne sur tous les plans ! Mais attention, il y a une contrepartie : on peut vite s’épuiser voire se dégoûter en passant au Zéro Déchet si on ne s’informe pas suffisamment…


 

Des petits conseils pour vivre votre transition écologique en toute sérénité

 

S'organiser :


En effet, si vous voulez tout changer, vous allez être vite débordé(e) voire dérouté(e) par le changement d’habitudes, de produits, de magasins... Prenez votre temps, organisez votre changement : le pièce par pièce est une méthode efficace et rassurante. Vous avez aussi le droit de faire des retours en arrière, ne culpabilisez pas, l'essentiel, c'est d'avancer !


S'armer de courage :

Pour changer une habitude, il faut compter un bon mois, alors il va falloir apprendre la patience et la persévérance… Si vous n'y arrivez vraiment pas, tant pis, vous y reviendrez plus tard ! Et puis, vous verrez que le zéro déchet entraîne beaucoup de remises en question : consommer moins jusqu'à devenir minimaliste, flexitarien voire végétarien... Il faudra réussir à trouver le bon équilibre entre sa façon de penser et sa façon d'être, entre l'être et l'avoir. Votre pensée fera son chemin au fur et à mesure de votre transition et vous permettra de vous recentrer sur l'essentiel et de vous reconnecter.

N’oubliez pas que vous avez le droit à l'erreur (une lessive trop épaisse qui bouche la machine à laver...). Ne vous découragez pas après une défaite, parlez-en, participez à des groupes sur les réseaux sociaux, vous trouverez toujours une nouvelle solution. Et puis, si votre conjoint ou votre ado n'adhère pas à votre pratique, faites des concessions et peut-être qu'à force il(elle) s'y mettra !


Maintenant que le zéro déchet n'a plus de secret pour vous, il faut vous y mettre, step by step, bien sûr !


 

Je me suis beaucoup documentée pour me mettre au Zéro Déchet. J'ai aussi beaucoup expérimenté aussi, pour le meilleur et pour le pire... et, un jour, j'ai décidé d'écrire un carnet Zéro Déchet, très pratique avec mes astuces, mes to-do lists, mes mémos et recettes pour vous permettre de vous lancer sereinement et surtout, à votre ryhtme !


Cliquez sur l'image et découvrez-le vite dans ma e-boutique !




 

Ne ratez pas mes prochains articles et podcasts qui vous aideront encore et toujours à réduire vos déchets sereinement mais assurément…


N’hésitez pas à me laisser des commentaires pour partager vos expériences et enrichir cette réflexion. Et puis, si vous en avez l’envie et le temps, rendez-vous sur mon compte Instagram, Facebook, Linkedin ou Pinterest.


Abonnez-vous vite à ma newsletter, en bas de page de mon site et restez "green tuned"

Belle aventure !


Éterrenellement vôtre

Mélanie

 


Article à écouter en podcast

(cliquer sur l'image)





Article de blog précédent

(cliquer sur l'image pour lire)









Posts récents

Voir tout
bottom of page